Connectez-vous maintenant
pour accéder à cette page


Mot de passe oublié?

Pas encore membre?
Apprenez-en plus!

La surdité

Le monde de la surdité : le vocabulaire

Par Christianne Giard M.O.A. Orthophoniste

Article écrit en mai 2018 dans le cadre du mois de la surdité – pour l’AQEPA Lac St-Jean.

 

Comment nommez-vous un jeune qui porte des appareils auditifs ?

Un « sourd-muet »?   Mauvaise réponse… C’est un terme qui n’a plus sa place dans notre société, puisqu’en général, même si un jeune s’exprime avec des signes sans oraliser, il peut produire des sons, des bruits. Il ne « parle » peut-être pas mais il n’est pas muet.

On parle de « sourds » … Oui, mais encore une fois ici ce terme ne représente peut-être pas les personnes qui ont des restes auditifs qui sont utilisés et qui sont augmentés avec des prothèses auditives, ce qui leur donne une audition pas tout à fait « normale » mais fonctionnelle, et qui s’expriment avec des mots, donc en langage verbal.

On parle aussi de « malentendants »… Ici on est plus près de ces personnes qui parlent ou qui ont certaines capacités à entendre, même si cette faculté est touchée, mais encore… les personnes qui n’ont plus de restes auditifs, ceux qui présentent une surdité profonde, ne se retrouvent peut-être pas dans cette appellation ?

Depuis quelques années, on parle ainsi, de manière générale, de « jeunes vivant avec une surdité » : ce terme décrit la situation que vivent ces jeunes, de manière inclusive (cela comprend les différents degrés de surdité), sans les confondre complètement avec leur perte auditive, qu’ils considèrent ou non comme une limitation.

Vous pouvez en savoir plus sur le monde de la surdité, parcourez les différents dossiers et les précédents numéros de la revue Entendre disponibles sur notre site !