Connectez-vous maintenant
pour accéder à cette page


Mot de passe oublié?

Pas encore membre?
Apprenez-en plus!

La surdité, c'est quoi?

La surdité, parlons-en !

POURQUOI MON ENFANT EST-IL SOURD ?

C’est certainement une des premières questions que se pose le parent qui vient d’apprendre la surdité de son enfant. Il y a beaucoup de «pourquoi» lorsqu’on apprend ce diagnostic. Notre petit bébé semble bien se porter, on le trouve magnifique, rien ne laisse voir qu’il a des problèmes auditifs. ET POUR CAUSE … LA SURDITE NÉONATALE EST INVISIBLE. De plus, tous les constats sont unanimes : plus un enfant est dépisté, appareillé et stimulé précocement, meilleures sont ses chances de développer son langage et l’ensemble de ses facultés… indispensable pour un être en devenir !

D’où l’importance que tous les nouveau-nés du Québec puissent être dépistés dès la naissance. Parce que LA SURDITÉ PASSE INAPERÇUE.

Qu’est-ce que la surdité ?

La surdité néonatale est une déficience sensorielle. Au Québec, elle touche de 4 à 6 nouveau-nés sur 1000.  La période de privation sensorielle associée à la surdité entrave ou empêche la stimulation auditive et altère le cours du développement langagier, cognitif et social de l’enfant.

Chez l’enfant, il existe deux grands types de surdité :

– Tout problème situé au niveau de l’oreille externe ou moyenne qui empêche la transmission correcte du son est appelé surdité de transmission. Cette surdité est généralement légère ou moyenne, entraînant une perte auditive de 25 à 65 décibels.

  • Elle est fréquente mais peut bénéficier d’un traitement médical et/ou chirurgical.
  • Elle peut être acquise durant la petite enfance lors d’une otite séreuse, ou la perforation du tympan, etc.
  • Elle peut être congénitale, due à des malformations de la tête et du visage.

Dans certains cas, la surdité de transmission peut être temporaire. Selon l’origine du problème, certains médicaments ou une intervention chirurgicale peuvent se révéler utiles. Le recours à une aide auditive ou à un implant d’oreille moyenne peut également permettre de corriger une surdité de transmission.

– Une atteinte de l’oreille interne et/ou des voies et centres nerveux fait référence à une surdité neurosensorielle.

  • Elle est peu fréquente mais n’est pas accessible à un traitement médical et/ou chirurgical.
  • Elle peut être légère, moyenne, sévère ou profonde.
  • Elle est généralement permanente

La surdité neurosensorielle peut être acquise en raison d’une infection pendant la grossesse (ex. : la rubéole), d’une pathologie contractée juste après la naissance (ex. : la méningite), ou d’une exposition à certains facteurs environnementaux (ex. : médicaments).

Elle peut être aussi génétique (un tiers des causes de surdité), même si les deux parents porteurs d’un gène associé à la surdité n’ont pas de symptômes.

– Parfois, les deux types de surdité sont combinés : on parle alors de surdité mixte.

La surdité peut être également associée à d’autres troubles (la vision par exemple).

 

Le saviez-vous ?

  • Avant la naissance, on dit de la surdité qu’elle est congénitale. Elle est présente à la naissance, qu’elle soit d’origine génétique ou acquise par maladie pendant la grossesse.
  • À la naissance, la surdité est dite néonatale.
  • Après la naissance, la surdité est dite post-natale.

 

Sources :

Entendre n°212, mars 2014

naitreetgrandir.com