Nos grands dossiers

Pour un dépistage de la surdité
chez tous les nouveau-nés

shutterstock_55258723

Pourquoi n’y a t-il pas de dépistage systématique de la surdité à la naissance?

Cette question a fait rapidement partie des revendications principales de notre Association. Depuis plusieurs années, l’AQEPA travaille de concert avec plusieurs autres organismes, auprès du gouvernement québécois, afin qu’il accepte de mettre en place ce premier diagnostic dans tous les hôpitaux du Québec.

Dans la Belle Province, seuls quelques Centres de santé et services sociaux offrent actuellement un programme de dépistage universel à tous les nouveaux nés. Il s’agit donc dans la majorité des cas d’un dépistage ciblé, proposé uniquement à des bébés présentant des facteurs de risques, tels que des antécédents familiaux ou une infection congénitale.

Pourquoi est-ce important?

Le dépistage universel doit prendre le pas sur le dépistage ciblé car 60% des bébés ayant une déficience auditive n’ont pas de risques de surdité.

Des études ont maintes fois démontré les avantages du dépistage précoce de la surdité, une fois le diagnostic établi :

  • Pallier l’audition déficiente dès que possible en ayant recours à un appareillage adapté
  • Stimuler rapidement le langage, garant du bon développement cognitif de l’enfant
  • Favoriser la réussite scolaire et l’inclusion sociale du jeune

L’implantation du programme : bientôt partout au Québec

C’est en 2009 que le gouvernement québécois a finalement admis que le dépistage précoce de la surdité devait être implanté. Cette avancée a été permise après des années de bataille, menée notamment par une coalition provinciale, dans laquelle l’AQEPA s’est fortement impliquée.

Le Québec travaille ainsi à mettre en place un protocole commun de dépistage précoce de la surdité, dans tous les hôpitaux. D’ici quelques mois,  tous les nouveau-nés, présentant des facteurs de risques ou non, pourront ainsi bénéficier de ce dépistage.

Pour en savoir plus sur les tests du dépistage précoce de la surdité