Actualité

Retour sur la Fin de semaine familiale 2017

Pour une deuxième année consécutive, la Fin de semaine familiale a eu lieu à la Colonie des Grèves de Contrecœur, du 19 au 22 mai. Ce lieu central, plus proche de Montréal, a permis à cinq nouvelles familles de différentes régions de nous rejoindre. Au total, 113 personnes, soit une trentaine de familles et plusieurs sympathisants à la cause se sont retrouvés sous un soleil radieux au bord du fleuve pour partager, s’amuser, s’entraider et apprendre, pendant ce qui aura été, selon leurs propres dires, une des plus belles éditions de cet événement majeur pour notre association.

Redonner de la douceur

Valérie Courtemanche, experte et coach en développement du potentiel humain depuis 2006, a offert aux parents une belle conférence intitulée « Famille et pression… Renversons la vapeur! ». Avec énergie et passion, elle a donné des solutions pour renverser la vapeur et remettre la douceur, le rire, la joie, l’écoute, la collaboration et les beaux moments au menu du jour. Grâce à cette conférence, les familles pourront certainement dire « au revoir aux crises et bonjour à la collaboration ». Un atelier pratique en petits groupes a suivi, afin d’initier les parents à une nouvelle manière, non seulement de gérer les crises, mais aussi de les prévenir, tout cela pour transformer leur vie familiale, réduire les conflits et créer un lien authentique entre eux et leur enfant.

Les conseils prodigués par notre conférencière ont donné aux parents la sensation d’être plus outillés pour appréhender le quotidien de manière plus positive :

«J’ai adoré le côté pratique avec les nombreux exemples. Pas juste de la théorie ! On réalise que des détails dans la communication peuvent faire la différence !»

«Merci d’avoir accepté de faire partie de notre fin de semaine. (…) Tu nous donnes des idées à appliquer et ça nous donne toujours le goût de nous améliorer. On se sent des meilleurs parents et concrètement depuis l’an passé on crie vraiment moins souvent !!»

«C’est la première fois qu’une conférence me touche comme ça. Tu es ma découverte de l’année et même à vie je pense ! (…) Merci beaucoup pour toutes ses idées.»

«WOW ! Encore un autre bonne conférence, merci ! Depuis que je te connais, je suis plus positive dans mes approches avec mes enfants et je suis plus positive dans mon attitude en général face à la vie.»

Un beau programme pour les jeunes

Les jeunes de 7 ans et plus ont eu la chance de participer à une initiation à la langue des signes québécoise (LSQ) animée par Jacques Hamon, professeur à l’Institut Raymond Dewar. Il a été accompagné par Jérôme Blanchette, jeune signeur membre de l’AQEPA, qui était visiblement ravi de pouvoir partager avec ses amis son mode de communication. Pendant une heure, baignés dans une atmosphère de bonne humeur et de rire, les jeunes ont pu découvrir et apprendre les bases de la LSQ.

Tous ont aussi pu s’en donner à cœur joie grâce à une panoplie d’activités ludiques : Tir à l’arc, atelier cupcakes, poney, mini ferme, trampoline, jeux de rôles et bien d’autres. Encadré par une belle gang d’animateurs et des aides à la communication bénévoles, motivée et pleine d’énergie, petits et grands se sont beaucoup amusés pendant cette fin de semaine. Voici d’ailleurs quelques commentaires que nous vous partageons : «J’ai beaucoup aimé l’énergie des moniteurs», «Avoir des interprètes pour mon enfant fût génial».


Des témoignages positifs et enrichissants : 2 réalités familiales, Oralisme et LSQ

Yves Blanchette et son fils Jérôme Blanchette (jeune sourd signeur), Josée Rouleau et sa fille Patricia Gagnon (jeune sourde oraliste) ont répondu aux questions posées par Louise Duchesne, Ph.D, concernant leur vie familiale, leur parcours et leur quotidien.

Par ces témoignages, nous avons pu découvrir comment les familles organisent leur vie et comment les parents appréhendent la surdité de leur enfant, selon le mode de communication qu’ils ont choisi d’utiliser (oralisme ou LSQ). Ces deux familles nous ont partagé les différents obstacles rencontrés concernant leur réalité mais également les stratégies pour les surmonter. Quatre grands thèmes ont été abordés lors de cet atelier: l’annonce de la surdité, le choix du mode de communication, les dynamiques familiales et l’entrée à l’école. Ce fût un moment de partage authentique, bienveillant, riche en informations et en échanges de points de vue.

« Les témoignages étaient touchants, nous avons beaucoup appris. », nous ont confié les parents ayant écouté ces échanges.

Des moments de discussion privilégiés : La place des papas

Les papas ont été invités à participer à un atelier de discussion animé par Sarah Kirsch, étudiante en travail social et Jacques Dauplaise, psychologue, afin de partager leur ressenti quant à leur place dans la structure familiale après l’annonce de la surdité de leur enfant lors des différentes étapes de sa vie. Ces derniers ont beaucoup apprécié pouvoir prendre la parole dans ce contexte plus intimiste.

Une multitude d’informations : Sous-titrage, aides de suppléance à l’audition et audiologie

Cette fin de semaine était aussi l’occasion pour les parents d’accéder à une grande source d’informations, autour du thème « Trucs, astuces et nouveautés pour mieux communiquer », abordé parallèlement dans le nouveau numéro de la revue Entendre, qui a été distribué pendant cet événement.

Nous avons eu la chance d’assister à une démonstration des techniques utilisées pour le sous-titrage chez Radio-Canada, par Richard Watkins et Eric Gauthier, qui ont répondu avec plaisir aux questions des parents.

Jeanne Choquette, membre d’Audition Québec, nous a abondamment parlé des aides de suppléances à l’audition.

Ronald Choquette, audiologiste, membre de l’Association Québécoise des orthophonistes et des audiologistes, nous a expliqué le b.a.ba des appareils auditifs et a apporté des précisions concernant la qualité des appareils auditifs fournis par la RAMQ.

Les parents ont profité de cette occasion privilégiée pour poser une multitude de questions à tous ces spécialistes! Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on a pareille chance.

Des moments en famille

Plusieurs activités ont permis aux familles, parents et enfants, de partager de bons moments ensemble : Yoga familial, soirée cinéma – pop-corn avec L’opus de M. Hollande, Ultimate Frisbee en famille, soirée autour du feu… Un beau programme que l’on n’oubliera pas !

Un appui essentiel de nos partenaires

L’AQEPA a pu compter, encore une fois, sur la généreuse participation de la Fondation des Sourds du Québec, à hauteur de 5 000$. Cela fait plusieurs années consécutives que la Fondation appuie les parents et les enfants de l’AQEPA. Ils sont pour nous des partenaires essentiels et appréciés.

Notons également que la Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec a contribué pour un montant de plus de 4 000 $ (lire le communiqué de presse ici).

« Depuis cinq ans, notre Fondation se fait un devoir de soutenir des projets permettant d’offrir un peu de répit aux familles qui, jour après jour, prennent soin d’un proche privé de son autonomie. Les camps de répit, comme celui de l’Association du Québec pour enfants avec problèmes auditifs, en sont un bel exemple. En effet, ils offrent aux proches aidants un luxe qu’ils ne peuvent se permettre que très rarement : du temps. Cadeau pour certains, bouée de sauvetage pour d’autres, ces quelques jours de repos sont essentiels. Ils permettent aux proches aidants de se distraire, de se ressourcer ou simplement de se reposer afin de mieux poursuivre leur engagement auprès de leur aidé. Nous ne pouvons qu’être fiers de contribuer à leur offrir ce répit tant mérité », a déclaré la présidente de la Fondation de la FMSQ, Dre Diane Francoeur.

Ces aides sont effectivement précieuses pour l’AQEPA et Mme Francoeur le souligne très bien. Ajoutons que sans nos partenaires, bien des parents ne pourraient profiter de cette fin de semaine.

L’AQEPA remercie également l’équipe de la Colonie des Grèves pour leur énergie, leur gentillesse et leur beau travail pendant toute cette fin de semaine, ainsi que les aides à la communication LSQ qui ont accompagné bénévolement les jeunes sourds signeurs avec un dynamisme et une implication incroyables !

C’est donc sous le signe de la bonne humeur et de l’espoir que cette édition de la Fin de semaine familiale 2017 s’est achevée. L’AQEPA donne rendez-vous à ses membres en mai 2018, pour une édition encore plus belle !


Laissons aux parents le mot de la fin :

« Belle formule, on y a trouvé notre compte »
« Très belle fin de semaine familiale, bien ficelée ».
« Cette fin de semaine était exceptionnelle, la meilleure à date ! »
« Nous reviendrons l’an prochain !”


Serez-vous parmi nous l’année prochaine ?

 

Découvrez la fin de semaine familiale en images

Un énorme merci à tous pour cette superbe fin de semaine familiale ! On se retrouve l'année prochaine ?

Posted by AQEPA on Tuesday, May 23, 2017